Traditions de Noël en Europe

Noël... Est sans doute le moment le plus attendu de l’année et pas seulement par les enfants ! Le crépitement des feux de cheminées, le crissement des pas dans la neige, les clochent qui sonnent, les marchés de Noël, les rires, cette bonne odeur de vin chaud, de pain d’épice et de sapin...

La période des fêtes est célébrée à travers toute l’Europe et chaque pays a ses propres traditions.

Nous en avons sélectionné quelques-unes dans tous les pays de nos régions de navigation pour vous en donner un petit aperçu.

 

Noël en France

Noël en France commence dès le 1er décembre avec le calendrier de l’Avent, offert aux enfants pour les faire patienter jusqu’à Noël. Chaque jour, ils ouvrent une case et découvrent des petits jouets ou des chocolats jusqu’au 24 décembre, la case qui contient la plus grande surprise et correspond à l’arrivée du Père Noël. C’est aussi la période des étrennes : les postiers, pompiers et éboueurs viennent sonner aux portes pour vendre leurs calendriers de la nouvelle année.

Le menu du réveillon de Noël varie selon les régions mais est souvent très copieux avec des huîtres, du foie gras, un chapon accompagné de marrons, le tout arrosé de bon vin, suivi par une bûche de Noël et des papillotes. Après le repas, on se rend à la messe de minuit, puis les enfants attendent que le Père Noël, habillé de rouge avec sa grande hotte passe pour ouvrir les cadeaux le 25 décembre au matin. Ils lui laissent toujours un verre de lait et des biscuits pour qu’il puisse reprendre des forces avant la suite de sa tournée.

Pour les décorations de Noël, les Français mettent en place les couronnes de Noël, une à la porte de la maison et une sur la table. Les couronnes de table sont souvent faites de branches de pin tressées adornées de ruban rouge, de pommes de pin et de 4 chandelles. Ces dernières représentent les 4 dimanches précédant Noël et sont allumées tour à tour. Les enfants décorent le sapin de guirlandes de couleurs, de lumières et d’une étoile au sommet. Comme dans le reste du monde, on retrouve des sapins et des crèches dans les maisons mais aussi sur toutes les places des villes.

Vous trouverez du houx dans presque toutes les maisons à Noël. L’histoire raconte que, pourchassés par les soldats d’Hérode, Joseph, Marie et Jésus se réfugièrent derrière un houx. Lorsqu’un des soldats s’approcha, le houx allongea l’une de ses branches pour les cacher… Ils eurent ainsi la vie sauve. Marie aurait alors béni le houx en lui permettant de rester vert toute l’année.

Noël en Allemagne

Le sapin de Noël est la tradition la plus répandue en Allemagne. Ce sont souvent les papas qui, avec leurs enfants, vont choisir et couper un sapin en forêt ou bien, de plus en plus souvent, dans des plantations spéciales de sapins. Ou alors, tout simplement, ils vont l’acheter.

Par le passé, on décorait les sapins avec des vraies bougies, fruits et bonbons mais aujourd’hui on retrouve surtout des guirlandes électriques, des boules et des guirlandes de toutes les couleurs. Le 24 décembre, il est l’heure de fêter Noël en Allemagne. Le Père Noël vient pour offrir tous les cadeaux mais il faut les mériter ! Pour cela, il y a deux options : réciter un poème de Noël ou chanter un chant de Noël pour Weihnachtsmann (Père Noël).

Vous pensez sûrement que c’est trop tôt pour ouvrir les cadeaux mais c’est une vraie tradition en Allemagne. Les Allemands sont juste incapables d’attendre ! De cette façon, les enfants peuvent commencer à jouer encore plus tôt avec leurs nouveaux jouets.

Noël en Belgique

Influencée par les traditions françaises et hollandaises, la Belgique célèbre Noël d’une façon unique en regroupant les coutumes des deux pays. Les Belges sont plutôt chanceux de célébrer deux fêtes importantes pendant la période des fêtes : la Saint Nicolas et Noël.

Saint Nicolas (Sinterklaas) rend visite aux enfants deux fois par an. Une première le 4 décembre pour vérifier qu’ils ont bien été sages et une deuxième le 6 décembre pour leur offrir des friandises et des cadeaux. Le jour de la Saint Nicolas, les enfants placent leurs chaussures ou une botte spéciale Saint Nicolas sur le pas de leur porte ou devant la cheminée avec quelques rafraichissements pour Saint Nicolas, son cheval blanc et son compagnon le Père Fouettard.

Le réveillon de Noël (Kerstavond) est traditionnellement plus fêté que le jour de Noël. Ce soir-là, les familles et amis proches se réunissent généralement autour d’un grand repas. Traditionnellement le repas du réveillon est composé de boissons et de croquettes de pomme de terre, de petits sablés au Speculoos en apéritif, de crustacés et fruits de mer en entrée, d’une dinde en plat principal et pour finir en dessert, de petits gâteaux à la cannelle ou un « Kerststronk » (un gâteau au chocolat aux allures de bûche de bois à base de pâte à biscuit et de crème enrobée d’un glaçage au chocolat).

Noël en Hollande

Les fêtes de Noël en Hollande ne sont guère différentes de celles de ses voisins du Sud. Elles commencent le soir du réveillon et finissent avec le ventre bien rond le deuxième jour de Noël ! Les Hollandais raffolent des « Gourmetten ». Ils cuisinent des petits morceaux de viande, poisson, pommes de terre et légumes sur une pierrade placée au centre de la table. Suivent ensuite des parties de jeux de société ou de « Shuffleboard » (jeu de palets) auxquels toute la famille participe. Le jour de Noël, le roi fait son « Kersttoespraak » annuel (discours de Noël) pour tout le pays et les gens s’envoient des cartes de vœux pour se souhaiter la bonne année.

Noël en Italie

De nos jours quand on parle des fêtes de fin d’année en Italie, on entend la période qui s’étale du 24 décembre au 6 janvier regroupant ainsi le soir du réveillon, Noël, « Santo Stefano » (Saint-Etienne en français, le 26 décembre), le jour de l’an et la « Befana » (Épiphanie).

Le soir du réveillon, le jour de Noël et la fête de Santo Stefano sont trois jours idéalement passés avec toute la famille pour partager des repas sans fin. Si le menu peut varier entre chaque région, les desserts de Noël par excellence sont le Panettone et le Pandoro. Le Panettone, d’origine lombarde (région de Milan), est une brioche en forme de dôme avec des raisins secs et fruits confits. Le Pandoro est une brioche de la région de Vérone servie saupoudrée de sucre glace.

Mais ce n’est pas tout ! La table de Noël n’est pas complète sans Torrone (nougat au miel ou chocolat fourré d’amandes et pistaches), fruits secs et mandarines qui peuvent s’avérer très utiles par la suite. Après des repas interminables, la coutume est de jouer à la « Tombola » (loto). On distribue les cartons, les numéros sont bien dans le sac, on choisit les gains (bonbons, chocolats ou quelques pièces de monnaie) et on commence à jouer. C’est là qu’entrent en jeu les épluchures de mandarines restées sur la table. A chaque numéro gagné, on marque la case avec une épluchure jusqu’au cri du vainqueur : « Tombolaaaa! »

Les cadeaux sont apportés par “Babbo Natale" (Père Noël) le soir du réveillon puis vient le tour de la « Befana » le jour de l’Epiphanie. Représentée comme une dame âgée aux allures de sorcière qui se déplace sur un balai volant. Elle laisse dans les chaussettes, que les enfants ont accrochées pour sa venue des bonbons à ceux qui ont été sages et du charbon aux plus coquins.

Noël au Royaume-Uni et en Irlande

Chaque année à Noël, à 15h précise, une majorité d’Anglais est devant son poste de télévision pour voir le discours de la reine d’Angleterre. Cette tradition remonte à 1932 avec George V (le grand-père de la reine Elisabeth II) et son fameux discours retransmis à la radio. Le discours a toujours lieu à 15h, l’heure la plus adéquate pour que tous les pays du Commonwealth, dont l’Australie, le Canada, l’Inde, le Kenya et l’Afrique du Sud, puissent l’écouter en même temps.

En Irlande, la tradition est de placer une bougie à l’une des fenêtres de la maison le soir du réveillon. C’est généralement le membre de la famille le plus jeune qui l’allume. C’est un symbole très important qui indique que la maison est ouverte pour Marie et Joseph en quête d’un refuge. La tradition veut que la bougie reste allumée jusqu’à ce qu’une personne prénommée Marie ne l’éteigne !

En Ecosse, on entend plus souvent ‘Yule’ que Noël. Ce nom vient du vieil islandais « jól » ou « júl » qui était une célébration païenne du solstice d’hiver. L’Ecosse n’a pas ses propres traditions de Noël car c’est une fête encore “jeune” dans l’histoire du pays. Ce n’est qu’en 1958 que l’Eglise presbytérienne d’Ecosse l’a reconnu comme jour férié ! Une semaine après Noël, la fête la plus importante d’Ecosse commence. Il s’agit de Hogmanay (Nouvel An) qui dure du 29 décembre au 1er janvier.

 

Et vous, quelles sont les traditions dans lesquelles vous vous retrouvez le mieux ?

Nous vous souhaitons à tous de très belles fêtes de fin d’année !

 

Réservez vite votre prochaine croisière fluviale en 2020 !